Publié par Laisser un commentaire

Normand Legault

Depuis plus de quarante ans, Normand Legault se démarque comme chercheur, professeur, gigueur, chorégraphe, mais surtout comme animateur et « calleur de danse ». Il parcourt plusieurs régions du Québec à l’occasion d’enquêtes de terrain sur la gigue et la danse où il a un contact direct avec la pratique vivante. Sur la scène professionnelle, il se joint à de nombreux ensembles musicaux à l’occasion de concerts, d’événements culturels, de festivals, de veillées de danses traditionnelles et de stages de formation en danse et en gigue. il parcourt le Québec, le Canada, les États-Unis et l’Europe avec ce style unique qui a fait de lui l’un des spécialistes les plus respectés de sa génération.

Publié par Laisser un commentaire

Gaétan Morissette

Gaétan est né à Portneuf (comté de Portneuf) dans une famille où la musique était très présente. Ses deux parents jouaient de l’accordéon, sa grand-mère maternelle l’orgue et le piano, son grand-père maternel le violon et les parents de ce dernier, le violon et le piano. Sa famille provient de Saint-Gilbert et du rang de la Chapelle à Portneuf.

Il apprend l’accordéon diatonique à l’âge de dix ans sur des airs de son père et de ses voisins. Il débute l’apprentissage du violon huit ans plus tard en fréquentant des violoneux âgés du comté de Portneuf, puis en participant aux galas et aux festivals de la région. Il a appris, entre autres, d’André Alain, Reginald Burns, Adrien Dubuc, Henri-Paul Lamothe, Jean-Paul Lavallée, Léo-Paul Matte, Norbert Pagé, Philémon Trudel, mais aussi de nombreux autres. D’autres instruments se rajoutent par la suite. Il collecte en même temps de nombreux airs lors de ses visites chez les aînés en les enregistrant. Une partie de cette collecte a été publiée dans La Grande Sélection : publication en ligne d’archives musicales traditionnelles du comté de Portneuf par l’École de Musique Denys-Arcand de Deschambault-Grondines (ÉMDA).

Il perfectionne aujourd’hui son répertoire en apprenant différents styles à travers des voyages dans le Québec, en Ontario et le Vermont. Il a également joint le réseau des musiciens traditionnels de la Ville de Québec, participant ainsi à d’innombrables sessions et soirées de musique.

De 2003 à 2006, il a fait partie d’un duo avec Pierrette Beaudoin de St-Raymond-de-Portneuf. De 2007 à 2012, il a formé le duo Morissette-Dumont (Simon Dumont de Trois-Rivières). À l’été 2009, ces derniers se sont joints à Gaëtan et Jacqueline Lefebvre de Donnacona pour jouer dans le groupe Les Bottes Sauvages. Ce groupe s’est produit dans un festival de musique franco-américain au Rhode-Island à l’automne 2010. En 2013, les Bottes Sauvages deviennent un duo avec Jacqueline Lefebvre et Gaétan Morissette. A l’été 2010, il crée le trio Les Ruine-Bottines avec Jacques Dupuis et Jacqueline Lefebvre et Gaëtan Lefebvre par la suite. Cette formation a aussi joué dans le Vermont et s’est produite à de nombreuses occasions au Québec depuis.

En 2005, Gaétan débutait une recherche sur les tambours à mailloche du comté de Portneuf. Il en fabrique d’ailleurs, lui aussi, selon d’anciennes techniques. Ses découvertes l’ont porté à publier un site web (tamboursdeportneuf.qc.ca) sur ce métissage particulier survenu entre les immigrants irlandais et les francophones de la région de Portneuf. Au printemps 2009, la MRC de Portneuf lui décernait un prix honorifique comme Porteur de Tradition pour souligner ses travaux voulant préserver ces instruments d’origine irlandaise. En juin 2009, il est allé représenter la région de Portneuf à un gala régional (Prix du patrimoine) de la grande région Québec-Chaudière-Appalaches à Saint-Michel-de-Bellechasse. En octobre de la même année, il organisa avec Étienne B. Denis une première Journée des Tambours de Portneuf (Donnacona).

En février-mars 2010, il s’est rendu à Dublin, en Irlande, pour continuer ses recherches aux archives de musique traditionnelle irlandaise (ITMA) et il a donné un atelier sur le style de violon québécois à Limerick . Il a aussi visité des musiciens dans le comté de Clare.

Au début de 2010, il a fondé, en compagnie de Claude Huot et d’Étienne B. Denis, la Société des Arts Traditionnels de Portneuf (SATRAP) ; organisme sans but lucratif voué à la sauvegarde et à la mise en valeur du patrimoine immatériel de la région de Portneuf. Avec l’aide de la SATRAP, il a contribué à monter neuf autres éditions des Journée des Tambours de Portneuf (devenu depuis le Festival des Tambours de Portneuf) tenues en automne à Portneuf (2010-2018).

A l’automne 2010, il a visité en France des musiciens traditionnels français (Valence et Drôme) et à l’automne 2012, des musiciens de l’Acadiana en Louisane aux États-Unis. Il a aussi donné un atelier sur la musique traditionnelle québécoise au St-Thomas Moore High School de Lafayette.

En mars 2014, il participe à un spectacle pour la Saint-Patrick à Toronto en compagnie du clan Hannigan (Steafan Hannigan – Saskia Tomkins et leurs enfants).

Il retourne en Irlande à l’automne 2016.

Une capsule vidéo portant sur son savoir de fabricant de tambour à mailloche a été produite dans la série Les Ouvrages de Portneuf en 2017.

En 2017-2018 : il forme le duo Le Rêve de Shevrikay avec le pianiste Gaëtan Lefebvre : ils se sont produits au Festival des Tambours de Portneuf (8e édition en 2017), et au Relais de la Pointe des Écureuils, et l’année suivante au Marché de Noël de Cap-Santé et en France : Romans sur Isère, Valence, Ste-Foy-la-Grande, Poitiers et en Bretagne (octobre-novembre 2018).

Il donne une conférence sur la tradition des tambours à mailloche au Festival Celtique de Québec en septembre 2019 ainsi qu’une démonstration au festival Fête au Petit Village de Repentigny : exposition et musique avec Jacques Dupuis.

Son répertoire comprend des pièces propres au comté de Portneuf, au Québec et à l’Irlande.

Publié par Laisser un commentaire

Rachel Aucoin

Après une solide formation en piano classique, Rachel Aucoin se consacre aujourd’hui particulièrement à l’accompagnement de la musique traditionnelle. Par ailleurs titulaire de deux maîtrises (interprétation classique – UM, 2001 et didactique instrumentale UL, 2003), c’est réellement en écoutant les musiques du monde qu’elle trouve le chemin de sa mission artistique. Ses premières années au sein du trio Domino lui permettent d’acquérir une solide expérience d’accompagnatrice pour la danse. Avec le temps, elle développe une carrière intéressante en intégrant la scène trad par le biais de concerts, d’enseignement et de musique de danse, en participant à des festivals ici et à l’étranger. Aussi, elle collabore aux albums de divers artistes, tels Laura Risk, Claude Méthé, Francine Desjardins, Réjean Simard, Réjean Lizotte, Léo Doiron, Jean Duval, Frank Sears, Donnell Leahy et Natalie MacMaster. On l’entend aussi sur les deux projets de l’ensemble Raz-de-Marée. Enseignant le piano depuis 1993, Rachel voue une passion à la pédagogie. Aujourd’hui installée dans Bellechasse, Rachel enseigne à l’école de musique Jésus-Marie de Lévis, performe régulièrement sur scène avec divers artistes, puis coordonne les activités de Maréemusique. Cette dernière compte un volet école à Beaumont, un jam mensuel, les Veillées de Bellechasse et le fameux Camp de Souches à Oreilles.

Crédit photo : Danielle Giguère

Publié par Laisser un commentaire

Martin Aucoin

Musicien autodidacte depuis l’adolescence, Martin Aucoin puise ses premières influences artistiques à même sa famille, dont il est le cadet. Violoneux, chanteur et guitariste, il joue professionnellement depuis 1998. Son parcours musical varié passe par de multiples projets de spectacles, de danses traditionnelles, d’animations et d’enregistrements, au Québec, dans les maritimes et aux États-Unis. Lévisien d’adoption et impliqué sur la scène des musiques et danses traditionnelles de la grande région de Québec, il est administrateur et chargé de projet au sein des organismes Maréemusique et le Conseil de Valorisation du Patrimoine Vivant. Martin enseigne depuis 2012 le violon et la guitare avec une approche d’apprentissage à l’oreille, et ne manque aucune occasion de partager sa passion contagieuse dans les sessions de jam traditionnel sur son passage. Il évolue présentement au sein de plusieurs groupes comme « La Famille Aucoin », « La Chick-à-Dée », « Les deux de trèfle » et le groupe de danse « La Maréechaussée ». Son répertoire authentique à saveur acadienne, québécoise et celtique ne manquera pas de vous mettre la musique au cœur et le rythme dans les pattes.

Publié par Laisser un commentaire

Martine Hébert

Le côté musical relève de sa tendre enfance. Les fêtes familiales autant du côté paternel que maternel ont développé chez elle un éveil à la musique traditionnelle. Son grand-père Hébert et son père Benoit, joueurs de violon traditionnel aussi, ont été une inspiration pour elle.

Violoniste classique de l’âge de 6 à 15 ans, elle met le violon de côté pour apprendre la guitare. Plusieurs années plus tard, elle reprend son violon et cette fois-ci en traditionnel. Au début, elle a suivi quelques cours pour perfectionner le style folklorique avec Éric Favreau. Depuis, elle évolue de façon autodidacte en guidant son choix de pièces selon ses coups de cœur, du style québécois au style irlandais. Elle s’inspire de grands musiciens bien connus comme Calvin Vollrath, Yvon Cuillerier, Shane Cook, Don Messer, Nathalie McMaster, Marc Sullivan, Jacquelin Guérette, Germain Leduc, François Dumas et bien d’autres.

Martine s’est fait connaître par son implication au sein du conseil d’administration AQLF-Québec durant deux ans. Par la suite, elle a participé à quelques événements en tant qu’artiste-invité dont l’AQLF-Québec (en 2012 et 2018); Musique en Fête, présenté au Centre de Foires de Québec; Festival Celtique de Québec en duo avec Gaétan Morissette (en 2011 et 2012); Elle a aussi fait quelques prestations à la télévision communautaire de Victoriaville et pour la Fête de la St-Jean-Baptiste avec Gaétan Lefebvre. Finalement, elle a participé à plusieurs spectacles musicales bénévolement (dont au Festival des Tambours de Portneuf; scène libre à Mémoires et Racines (en 2012); spectacle-bénéfice pour la SATRAP (en 2011); activités de financement; atelier pour enfants déficients intellectuels et initiation à la musique. Enfin, elle aime beaucoup participer à différents jams qui se produisent ici et là et transmettre sa joie de vivre à travers sa musique.

Publié par Laisser un commentaire

Zigue

Partenaires dans la vraie vie ainsi que dans la musique depuis plus que 25 ans, Claude Méthé (violon, voix) et Dana Whittle, (voix, guitare, podorythmie) ont vécu, respiré, présenté, composé, enseigné et partagé leur musique à travers le Canada, les États-Unis et à l’étranger. Tous les deux des chanteurs dynamiques et compositeurs prolifiques, le duo est membre en règle de la grande famille de la musique traditionnelle québécoise vivante. Ensemble, ils livrent un répertoire de bijoux traditionnels et de compositions enracinées, en dégageant une magie unique aux musiciens qui ont tant tournés en famille, le bébé sur scène dans une boîte de guitare (incluant le nouveau membre du trio, Aimé Méthé). Ils sont reconnus pour leur abilité artistique et leur engagement à transmettre ce patrimoine musical, mise en évidence ici par l’addition de leur fils au banjo et violon. La présence de la deuxième génération ajoute une magie spéciale au son de Zigue. Préparez-vous aux plaisirs des airs endiablés, des complaintes, des chansons à répondre, du rythme des pieds et des histoires de leur vie quotidienne au coeur de l’univers trad québécois.

Zigue profite de l’occasion pour le lancement de son album le samedi 9 novembre 2019.

Publié par Laisser un commentaire

La Déferlance

Formé en 2018, le groupe La Déferlance réunit quatre jeunes musiciens qui partagent un fervent intérêt pour la musique traditionnelle du Québec. D’horizons et de parcours différents, ils ont développé des arrangements tout à fait uniques, qui mettent en valeur l’énergie, la richesse et la sensibilité de ce style musical. Les musiciens livrent leurs interprétations avec un souci du détail, une grande complicité et, surtout, un plaisir contagieux!

Marie-Desneiges Hamel

Marie-Desneiges débute l’apprentissage de l’accordéon à l’âge de sept ans. Au fil des ans, elle s’est produite sur différentes scènes, dont celles du Festival celtique de Québec, du Festival des Tambours de Portneuf, du Carrefour mondial de l’accordéon et des Rendez-vous ès Trad. On a aussi pu la voir sur la scène Boule de neige du Carré d’Youville en 2017. En 2015 et 2016, elle présente le spectacle Noël à l’accordéon, c’est pas juste des rigodons, en tournée dans les bibliothèques de la Ville de Québec et dans le cadre des concerts hors-série des Week-ends chauds au Trait-Carré. Elle a également cumulé plusieurs expériences en matière d’animation musicale et d’enseignement.  

Daniel Fréchette

Daniel a en poche une maîtrise en interprétation du violon, obtenue à l’Université Laval en 2017. En 2009, il est engagé comme musicien pour les Concerts Fauniques de la forêt Montmorency. Au même moment, il devient l’un des membres fondateurs du groupe Jusqu’aux p’tites heures, qui a deux albums à son actif. Sa place dans le groupe l’amènera à devenir boursier du Conseil des arts et lettres du Québec. Il a également été engagé comme artiste pour le spectacle Elvis Experience avec Martin Fontaine, produit par le Capitole de Québec. Finalement, Daniel est membre du groupe de musique écossaise Crépuscule, ayant aussi trois albums à son actif.

Maxence Croteau

Maxence a débuté l’apprentissage de la guitare à l’âge de 13 ans. Exposé au répertoire traditionnel québécois dès son plus jeune âge, il a rapidement appris à accompagner la foule de pièces qui le composent. Dans les dernières années, il a eu l’occasion de jouer aux côtés de Grégoire Painchaud, Stéphanie Labbé, Alexandre Caron et David Lefrançois, pour ne nommer que ceux-ci. En 2018, il a été engagé à titre de formateur en guitare traditionnelle au Camp de Souches à Oreilles.

Mathieu Baillargeon

Après quinze années de formation en piano classique, Mathieu a appris l’accompagnement d’airs traditionnels auprès de Rachel Aucoin, une véritable référence au Québec. Depuis ses débuts dans la musique traditionnelle en 2015, on a pu le voir à titre de pianiste et d’accordéoniste dans des bars, des événements privés, des galas et des veillées de danse avec, entre autres, Olivier Soucy, Sabin Jacques, Réjean Simard et Martin Aucoin. Il a aussi été invité à trois reprises comme accordéoniste au Carrefour mondial de l’accordéon.

Publié par Laisser un commentaire

Batiscan

C’est au son des guitares, des violons, de l’accordéon, de l’harmonica et des voix que se produisent les membres du groupe Batiscan.
Issus de milieux musicaux variés, leur répertoire va du trad. au bluegrass en passant par le country le québécois et le rétro.
Le conte est aussi un de leurs atouts.
Les quatre musiciens sont aussi à l’aise dans les écoles que les maisons de retraite ou les réceptions diverses.
C’est un rendez-vous!